Les 3e se livre(nt)

Nathalie FLAMME - Le bal

13décembre

1. J'ai voulu lire ce livre car j'adore les histoires de conte de fédé que le titre "le bal" pour moi y faisait référence. Mais aussi car quand j'en ai entendu parler l'histoire m'a touchée.

2. L'histoire est touchante mais je la trouve un peu trop plate et trop molle. A certain moment je me suis un peu ennuyée car l'histoire ne  contient pas asser d'action. Malgré cella j'est bien aimé le concept de cette histoire, la dispute entre la jeune fille et la mère . Cette histoire explique que l'argent ne ferra jamais le bonheur. La mère et la jeune fille se disputent très souvent mais malgré cela a la fin toute deux redevient plus proche . Le personnage de la jeune fille et très touchante du fait qu'elle soit jeune et qu'elle ait besion de l'Amour de sa mère et de son père. Je me suis reconnue dans se personnage et me suis mi a sa place . Ce livre contien  pour moi est une très bonne histoire qui et a lire car l'histoire peut aux début ressemblé à l'histoire de "Cendrillon" mais en réalité elle n'a rien à voir avec celle ci. Les autres personnages de l'histoire de l'histoire ne m'ont pas vraiment manqué.

3. Mon passage préféré du roman est celui où la jeune fille jette les invitation car pour moi son un geste représente sa douleur et son désespoir.

Marie LANDRY - Sobibor

13décembre

1. Ce livre m'a attirée par son titre et pour savoir pourquoi Emma est comme ca. Mais aussi le résumé m'a beaucoup plu.

2. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Emma. Je n'ai pas du tout décrochée pourtant je n'aime pas tellement lire.Je trouve ca bien de savoir comment les grands parents se sont retrouvés pendant la 2eme guerre mondiale. J'ai eu la larme a l'oeil quand on apprend que sa grand mére est décedée car Emma était trés complice avec sa grand mére. J'aime bien aimé ce livre car on voit a quel point la seconde guerre mondiale était dure, par exemple les Allemands étaient exercrables avec les juifs en les déportant dans des camps de concentration. Tous ces éléments expliquent l'anorexie d'Emma.

3. Ma partie préférée est quand Emma se retrouve toute seule avec le policier

Ugo CHAPDELAINE - La vague

13décembre

1. J'ai voulu lire le livre « LA VAGUE » car j'ai été intéressé par le résumé et dont on me la présenté.
2. Je n'ai
pas vraiment apprécié le commencement de l'histoire parce qu'au début du livre j'étais un peu perdu et je ne m'attendais pas à lire le type d'écrit de l'auteur. Je pense qu'il y avait beaucoup trop de dialogue. Ce que j'ai aimé du professeur, c'est qu'il n'abusait pas de ses pouvoirs face à ses élèves. Le rythme de l'histoire était répétitif car le professeur donnait toujours des ordres comme « Tout le monde fait le salut ! », et à force ça devenait ennuyeux. Cependant, j'ai aimé le reste de l'histoire, elle m'a fait rire car le narrateur parlait des élèves comme s'il ne les aimaient pas, et comprendre qu'il ne faut pas obéir à tout le monde. Le professeur devait faire durer son jeu pendant un seul jour, mais il a duré plus longtemps que prévu. Pour connaître la suite, je vous invite à lire ce livre.
3. Le passage que j'ai préféré le plus est celui où une élève nommée Laurie allait à son casier quand elle remarqua qu'il y avait peint « ennemie » en lettre rouge à coté de son casier, j'ai pensé que si ça m'aurait arrivé, j'aurais eu peur.

 

Iman VIVIER - Johnny

1décembre

1) J'ai choisi ce livre car ce roman me semblait très intéressant à découvrir et à lire surtout. De plus le résumé de cette histoire très tragique et triste qui se trouve en quatrième de couverture avait l'air d'être plaisant. J'étais impatiente de découvrir et lire ce texte. A vrai dire ce roman m'intriguait énormément ..

2) Ma critique littéraire est : que j'appréçie ce livre, son histoire m'a touchée , ce roman est à la fois triste et pleine de rebondissements. J'ai mis peu de temps à accrocher , je n'ai eu aucun temps mort au contraire , je ne voulais plus m'arrêter. Il y'a des éléments symboliques , on distingue de plus qu'il y'a plusieurs sujets engagés , c'est à dire sur l'amour , la vie , la famille .. Johnny a mis fin à sa vie dans une circonstance mortelle et sombre. Ce pauvre élève se faisait harceler à l'école , il était devenu le soufre-douleur du collège , il n'était pas entouré , malheureusement Johnny était seul. Quand il avoue ses sentiments d'amour pour cette jeune fille qui se prénomme Alice , les rumeurs se propagent rapidement .. Il subit les moqueries de ses camarades de classes , les professeurs ne voient pas le mal-être de Johnny , ce garçon devient très vite pertubé et à la fois blessé. Alice ne parlant pas beaucoup , ne réagit pas tellement fasse à ces moqueries incéssants , de peur qu'elle perde sa "réputation" , elle se croit si populaire dans son collège. Ensuite la jeune fille décide de ne pas prendre en compte et d'ignorer les sentiments de Johnny. Dans cette histoire lugubre , c'est Alice qui nous énonce la fameuse histoire de Johnny , de ce qu'il à vécu , ce qu'il à subit mentalement et physiquement .. Cette histoire m'a fait beaucoup réfléchir de comment les adolescents dans un groupe se comportent mal face à une personne au collège , où cette personne est présente. Je retiens de cette histoire qu'il faut aider et réagir puis écouter dans ces cas de discriminations.

Mais je distingue surtout que dans l'histoire c'est bien Johnny le plus FORT!

3) Mon passage préféré dans ce livre est celui où Johnny dévoile ses sentiments à Alice , de l'amour véritable qu'il lui portait depuis longtemps  , c'est un des passages où je ressens le plus d'émotions fortes , j'aimerais bien qu'il fasse une deuxième sortie sur ce roman appelé Johnny.

Manon DEMORIEUX - Sobibor

1décembre

1. J'ai voulu lire ce livre parce que je m'interrogeais sur son sens quant à son résumé il me donnait envie de le feuilleter car l'histoire est pleine de secrets ce qui est assez intrigant.

2. Ce que j'apprécie dans le personnage d'Emma c'est  son caractère assez rebelle et son coté  provocatrice. J'aime beaucoup le courage d'Eva sur ce qu'elle a vécu, l'histoire est touchante. J'aime bien l'initiative d'Emma envers sa grand-mère. J'ai adoré quand les grands-parents d'Emma se retrouvent. Je me suis senti mal pour Emma lorsqu'elle a appris que sa grand-mère est décédée. J'ai bien apprécié quand le grand-père d'Emma lui raconte la suite du journal,Jacques Descroches  à  beaucoup de courage ce qui est assez exemplaire parce qu'il a fallu perdre Anna ,il a participé à la construction des chambres a gazs en sachant que des juifs allaient mourir et c'est ce qui c'est passé. La grand-mère d'Emma a elle aussi un trés grand courage,à cause de tout ce qui s'est passé. Ses grands-parents lui cachaient un grand secret, son grand-père lui a aussi assisté aux massacres des juifs en tant que SS dans le camps d'extermination de Sobibor. Mais aussi pourquoi et comment sa grand-mère et lui se son enfuit du camps ,comment ils ont changés d'identité et trouver refuge pendant quelques annéees dans une ferme.

3. Mon passage préférée c'est lorsque Emma décide d'arreter son anoréxie.

 

Emma BAZIRE - Voyage à pitchipoÏ

30novembre

1. J'ai choisi ce livre car le titre m'a intriguéet le résumé du livre m'intéressée. Cela m'a donc donné envie de lire ce livre et de découvrir ce livre.

2. J'ai directement accroché à ce roman car l'histoire est émouvante et vraiment trés triste. Ce que j'aime bien c'est qu'il y a des passages calmes et d'un coup il y a une action et tout de suite on s'imagine dans l'histoire (être à la place du petit garçon). L'histoire est vraiment triste et bouleversante quand son père part dans un camp de concentration avec les oncles du petit garçon, lui ne le sait pas mais nous on se doute qu'ils ne reviendront jamais. Elle nous montre bien le mauvais traitement subie par les juifs et leur horrible sort, surtout quans ils sont dans le train et qu'ils n'ont que un eptit seau pour pouvoir aller aux toilettes et qu'ils ne mangent pas durant leur voyage. Dans ce roman, ce que j'aime bien c'est qu'il y a plein de petits détails, comme quand les Allemands arrivent chez eux en pleine nuit et que les juifs vont se cacher dans le gregnier et qu'ils ne veulent pas faire de bruit pour ne pas que les Allemands les repèrent. Alors cela nous permet de pouvoir bien imaginer l'histoire. Ce livre est très intéresant car il nous poser plusieurs questions sur leurs conditions de vie : ils n'ont pas la droit d'être avec les personnes qui ne sont pas juives, ils sont privés de tout... C'est intéressant car cela nous montre bien comment les Allemands considèrent les juifs, et comment ils les traitaient. On voit bien que les Allemands n'avaient aucune pitié pour les juifs à cette époque.

3. Mon passage préféré est celui quand les Allemand viennent chercher la mère et le grand-mère et qu'elles se cachent. Il y a tellemnt de suspense.

Lire la suite...

Corentin LOISON - Méto

15novembre

1. J'ai voulus lire ce roman car le résumer ma intriguer et la page de couverture étant très belle m'on donner envie de voir à quoi ressembler l'histoire.

2. J'ai bien aimer ce roman car il est très imaginatif ,très sentimental et sensationnel.Il y a tout le temps de l'action. J'aime bien le personnage qui se nomme Méto car il est toujour près a aider les autres enfants de "la maison" ou les 5 césars, qui sont les dirigeants de cette maison ,les punisses en les envoyent au frigo qui est en réalité une chambre froide. Méto n'ayant plus été au frigo depuis un certain temps y retourne pendant quatre jours par la faute de Crassus car celui si étant nouveau dans la maison ,est qui est l'apprentie de Méto est en même temps une des orreilles des césars (ce sont ce qui rapporte les bêtises des autres) ,a fait une bétise ce qui ce repporte à Méto qui devais l'en empaicher. Un jours ,Méto alla a l'infirmerie de la maison car il c'était blesser lors du linche (le linche est un jeu ou il faut attraper un boule dans sa bouche est aller marquer dans le camp adverse) est y découvris une pièce qu'il n'était pas senser voir ,un soir il lessa un message pour les serviteur (il s'agit d'anciens enfants de "la maison") pour organiser une révolte est c'est ce qui ce passa. Je vous laisse imaginer la suite ou bien liser ce roman ;-) .

3. Mon moment préférer de ce roman est le moment au Méto par au frigo pendant ces quatre jours ou il y rencontre Romu ,qui est la personne qui ne sors jamais de se frigo du même coté que tout le monde, qui va l'aider pendant ces quatre jours.

Geoffrey COLIN - La vague

2novembre

1. Mon professeur de Français Mr Chaffaux nous a présenté une liste de 12 livres. J'ai choisi le livre "La Vague" car il m'a beaucoup plu et intrigué puisque j'étais pressé de connaître l'intégralité de l'histoire ainsi que la façon dont Mr Ross allait s'y prendre pour faire l'expérience .

2. L' histoire et le sujet du livre " La Vague " est tellement originale et géniale que je me suis empressé de le lire. Au bout de 2  jours la lecture était terminée ! J'aime bien ce roman car Mr Ross demande à ses élèves d'êtres rigoureux sur les règles de la vague, car il parle d'amour entre Laurie et David et d'harcèlement envers Robert ! Tout a commencé pendant un cours d' histoire de Mr Ben Ross qui enseignait à ses élèves de Terminale. Pendant ce cours, il diffuse un film sur les nazis durant la 2 ème guerre Mondiale, seulement  ses élèves ne le croient pas ... Il décida donc de créer un parti semblable à celui nazi dans sa classe de terminale, qu'il va nommer : " La Vague ". Cela va t'il se passer comme prévu ? A vous de le découvrir en lisant le livre ! Lorsque j' ai commencé le livre, il m'a tout de suite plu car le sujet est passionnant : Parce que  Mr Ross est déterminé ; car Laurie est très intelligente, et car Robert est très touchant ! " J' ai bien aimé ce livre car Mr Ross a eu une folle idée, qui avait quand même ses qualités, de reproduire un parti semblable a celui des nazis, pour montrer à ses élèves les dangers de la manifestation de masse. Même si il est sans doute aller un peu loin avec la carte de membre ainsi que le "salut" obligatoire lorsque l'on voyait quelqu'un de la vague !

3. Mon passage préféré est celui où Ben Ross annonce à tous les participants de la Vague la vérité sur ce parti et cette idée. J'ai adoré ce moment là car je me suis demandé comment il allait faire pour ne pas semer la cohue dans l' établissement .

Thomas LEVIEUX - La nuit du renard

2novembre

1. j'ai voulu lire ce livre car j'adore les romans policiers et le titre m'a intrigué.

2. j'ai très vite accroché à cette histoire passionnante avec ses rebondissements. L'histoire est bien construite, j'ai adoré le changement de point de vue à chaque chapitre. Le suspense est intenable, on est obligé de lire la suite tellement le rythme nous y oblige. Ronald THOMPSON est sur le point d'être exécuté pour un crime qu'il n'a pas commis, cela serait une faute inexcusable de la police. Il y a aussi Renard, un serial killer, qui s'en prend à des femmes en panne sur une route en se faisant passer pour un mécanicien et en profite pour essayer de les voiler et si elles n'acceptent pas il les tue, c'est monstrueux de faire cela à des femmes et en plus pour les tuer par la suite. J'ai aimé cette histoire policière où l'on peut ressentir plusieurs sensations en même temps : la peur, l'impatience de découvrir la suite, le moment où Steve voulait demander sa nouvelle femme en mariage juste après qu'elle se soit faite kidnapper, c'est un  moment triste pour Steve qui a déjà perdu sa femme étranglé et pour nous lecteurs. J'ai bien aimé aussi Lali qui est une sans-abri, elle a un petit endroit à elle dans les souterains d'un métro et pour y accéder elle doit se faufiler entre les regards des policiers, elle est très maline. Ce livre est rempli de mystères qui se résolvent tous au même moment, cela prouve que l'auteur y avait réféchi depuis le début pour tous nous les révéler un par un au fil de l'histoire. Ce livre mérite amplement le grand prix de la littérature policière en 1980.

3. Mon passage préféré de ce livre c'est le moment où Renard kidnappe Sharon et Neil, j'ai aimé ce passage du roman car on ressent la peur de Sharon et Neil au moment où ils se font kidnapper.

Loane DE BACKER - Voyage à Pitchipoï

2novembre

1. Le livre m'a directement interessée par son résumé mais aussi parce qu'il parle de la 2eme guerre mondiale. J'ai voulu rentrer dans la peau d'un petit juif.

2. J'ai facilement réussi à rentrer dans l'histoire par sa facilité à lire le livre. J'ai bien aimé l'histoire mais je m'attendais à un peu plus de violence et d'action. Il y a plein de suspense à plusieurs moments ce qui m'a donné envie de lire pendant des heures, surtout au moment où vont les trouver réfugié avec sa mère car on ne sait pas si les allemands et même au moment où la mère traverse la ville en vélo car on ne sait pas si les allemands vont la voir. Moi qui ne lis pas beaucoup et qui n'aime pas lire, j'ai lu ce livre très très vite. C'est très touchant de savoir qu'à son âge il s'occupe et protège sa petite soeur de deux ans. Je trouve le moment un peu long où sa mère les a retrouvé et qu'ils se sont réfugiés dans une école. C'est beau de voir la famille aussi soudée avec ses trois oncles et ses grand-parents vivant dans la même maison que ses parents mais ça m'a un peu choqué au départ de savoir qu'ils habitaient tous en semble car de se temps on ne vit plus avec nos familles. C 'est triste de savoir qu'il ne reviendra pas dans la maison de famille à la fin de la guerre. J'ai adoré tous les moments d'actions quand ils viennent chercher la famille ce qui fait que tu veux savoir la suite. Le livre est assez court pour quelqu'un qui n'aime pas lire. Il m'a fait réaliser comment vivaient les gens pendant cette phase de guerre et apprendre plusieurs mots de l'ancien temps ou sur la guerre. Le livre apporte aussi de la culture.   

3. Mon moment préféré du livre est quand il va se réfugier dans le grenier avec sa mère pour pas se faire emmener par les soldats allemands.

Anthony FORT - Voyage à pitchipoï

30octobre

 

  1.  J'ai voulu absolument lire ce lire grâce au titre et au professeur de français puisqu'il nous a raconté le contenu de ce texte et puis j'ai voulu connaître la suite! le livre n'a pas de grand format.
  2.  j'ai  l'impression d'être dans cette histoire, de vivre ce que l'auteur jean claude  moscovici a vécu. Le texte a beaucoup de point commun avec le film "la rafle". Cela m'a beaucoup intéressée. Dès que j'ai lu le livre je n'est  pas arrêté de le lire jusqu'à ce qu'on me dise d'aller manger (c'était le soir)je vous le dis car c'est pour vous monter que ce livre est superbe, n'est pas ennuyeux et donne envie de le lire jusqu'au bout. Ce livre est superbe grâce à la façon dont il est écrit c'est à dire que ce livre est entièrement vrai et puis sa soeur a vécu la même chose que lui . Il n'est pas ennuyeux car quand on le lit on veut absolument savoir la suite et puis l'histoire nous donne toujours une action décrite qui s'est passée réellement. Ces actions sont plutôt lentes et longues à se derouler quand ils se sont fait déportés de chez eux lui et sa soeur. Jean-Claude Moscovici est très touchant par son histoire et celle de sa soeur aussi lorsqu'ils ont reussi à survrire. Ce qui est dommage dans ce texte est qu'il ne va pas plus loin sur son histoire. C'est à dire qu'on voudrait savoir comment il vit son histoire après de longue années.
  3. Mon moment que je préfere est surtout la fin de l'histoire au moment des retrouvailles entre l'auteur et sa mère . 

Alice BODRERO - Sobibor

29octobre

1. J'ai voulu lire ce livre, Sobibor, car le résumé m'a plus, j'ai était curieuse de découvrir le secret qui se cache derrière cette famille.

2.Ce livre m'a tout de suite plu, car il raconte une histoire de famille touchante : Emma atteinte d'anorexie, sa grand mère à qui elle était très attachée, qui va mourir. Il y a des moments émouvants comme l'enterrement de sa grand mère, Mamouchka. Ce livre nous raconte une histoire touchante. Son papa, docteur, qui s'occupe peu d'Emma et sa maman, son grand père qui lui n'arrive pas à faire le deuil de Mamouchka. Je n'ai pas du tout décroché de l'histoire. J'ai adoré Emma qui est très courageuse et forte. Il y a beaucoup de secrets, comme celui ci : Son grand père va tout lui dire, qu'il a participé aux massacres des juifs en tant que SS au camp d'extermination de Sobibor et aussi comment et pourquoi sa grand mère et lui se sont enfuis du camps, comment ils ont chnger d'identité et trouver un refuge dans une ferme pendants plusieurs années. Emma porte une maladie difficile à vivre. Ce livre est un mystère car ils va nous apprendre un grand secret. Avant que sa grand mère meurt Emma avait été dormir chez sa grand mère, Mamouchka cette femme mystèrieuse qui cache son passé à sa petite fille, dans la nuit Mamouchka rêvait elle avait prononcer une phrase avec ce mot, "Sobibor" Emma a été intriguée par ce mot et veut savoir ce qu'il se cache derrière cela.

3. Mon moment prèféré de ce livre c'est quand Emma va à l'hopital est que petit à petit elle se soigne, elle réussit à remanger sans ce faire vomir, c'est une fille courageuse.

Ilona FONTAINE - Sobibor

28octobre

1. J'ai voulu lire ce livre car quand mon professeur a fait le résumé, j'ai toute suite senti de la tristesse et du coup, après, j'ai automatiquement voulu savoir la fin du livre. Je me demandais si au fil du temps, Emma, le personnage principal allait devenir comme tout le monde.

2. J'ai aimé cette lecture ; j'ai fermé ce livre en pleurant. L'histoire est bouleversante, intéressante , il n'y a pas de moment où l'on s'ennuie et l'histoire est aussi originale car l'auteur a introduit deux sujets auxquels on ne s'attend pas. Jean Molla , l'auteur jongle entre le passé et le présent car il parle de la guerre mais en même temps de maladie puisqu'il raconte l'histoire d'un nazi et d'une jeune fille et puis aussi de la grand mère d'Emma dont Emma était très proche, elle considérait ses grands-parents comme ses parents sauf qu'un jour elle aperçoit que sa grand-mère lui a menti.  Et cette personne la au début était pour moi une personne très sympathique mais au fil du temps je m'aperçois que c'est une grand-mère affreuse vu ce qu'elle a fait à Emma elle lui a menti et je peux pas vous dire pour moi a la fin ce qu'elle est parce que elle est plus dans le roman mais pourquoi ? A vous de lire le livre ! Et un jour Emma lit un journal d'un dénommé Jacques Desroches qui lui n'est pas français, il a été garde dans un camp de concentration mais lequel ?  Ce personnage est violent, content parce qu'il a tué plus de 250 000 personnes c'est a dire qu'il est tueur, vulgaire .. Vous vous demandez peut-être pourquoi le livre s'appelle Sobibor ? Que veut dire Sobibor ? Qu'est-ce  ? Sobibor est ... ?  A vous de deviner !  .   Pour tout dire, ce roman est celui d'un combat réel que vit Emma contre elle-même mais ce combat elle veut y mettre fin car dès le début du livre elle appelle au secours auprès des gendarmes. Je me suis très vite attachée à elle car elle me faisait pleurer. Ce que je n'ai pas trop aimé c'est le moment où l'auteur rédige le journal intime du nazi, il le répète une dizaine de page après. J'ai bien aimé car grâce à ce livre j'ai appris beaucoup plus de choses sur la guerre et je m'aperçus comment elle était dur car il les envoie dans des camps de concentrations de mort.

3. Mon passage préféré c'est la fin du livre, le fait qu' Emma connaisse le secret et que sa famille l'assume, lui donne envie de guerir de son anorexie. Elle veut devenir une vraie femme.

Joseph AARNIO - METO

11février

1- J’ai voulu lire ce livre car au moment où j’ai découvert le résumé j’ai tout de suite su que j’allais aimer le livre. Après avoir vu la vidéo en classe, je voulais savoir comment les héros allaient s’échapper.

2-  J’ai tout de suite adoré ce livre. L’histoire m’a plu du début jusqu'à la fin, même si il y avait beaucoup de personnages à retenir. J’ai adoré le personnage principal « Meto »  parce qu’il est courageux, attachant et il aime plus que tout aider ses amis. Tout au long de l’histoire le lecteur ressent la haine qu’ont les enfants vis à vis des « Césars » qui sont ceux qui font régner l’ordre dans leur maison de façon injuste et très violente. Pendant tout le livre l’objectif de Meto est de trouver un moyen de s’échapper de la maison et c’est grâce à son intelligence hors norme et grâce à ses amis qu’il va y arriver. Au début de l’histoire Meto doit intégrer Crassus dans la maison. Au début je m’étais attaché à lui mais quand j’ai su qu’il abusait de la gentillesse de Meto pour rapporter aux Césars les paroles de Meto, il m'a tout de suite déçu... J’ai ressenti de la peur en lisant le passage où Meto et ses amis s’attaquent aux Césars. J’ai également ressenti de la colère contre les césars qui infligeaient des tortures injustifiés aux enfants de la maison.  J’ai énormément aimé ce livre pour l’amitié et la solidarité que j’ai ressenti entre tous (ou presque) les enfants de la maison.

3- Mon passage préféré était le moment où Meto et ses amis sortaient de la maison et s’apprêtaient à rejoindre les oreilles coupées, les anciens esclaves des Césars. Le passage était lent donc ça faisait durer le suspense.