Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bande dessinée

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 19 mai 2015

Les différentes étapes de la colorisation d'une planche

bd16.jpg

bd_Gaelle_planche_1.png

bd_Gaelle_planche_4.png

bd_Gaelle_planche_7.png

A suivre...

Du storyboard à la colorisation de la planche

story_Flavie.jpg

bd7.jpg

planche_flavie_chardon_6.png

A suivre...

Le projet BD des 5e

Le projet Bd est parti de l'idée de mettre en bande-dessinée le roman de Renart avec plusieurs contraintes :

  • Chaque élève devait choisir son histoire dans un corpus proposé par le professeur de Français.
  • Chaque histoire devait être adaptée en UNE planche de 9 cases. Si cela s'avérait impossible, l'histoire était alors divisée par deux et deux élèves s'en partageaient l'adaptation (en deux fois 9 cases donc).
  • Les animaux dessinés devaient (comme dans le roman) porter des vêtements humains et se tenir debout comme des êtres humains. Les mêmes codes vestimentaires (décidés préalablement par les élèves) devaient être réutilisés dans toutes les planches, de façon à en unifier et simplifier la lecture.
  • L'histoire ayant été écrite au Moyen-Âge, elle devait en reprendre les codes : vestimentaires, architecturaux, langagiers, etc...
  • Dans la perspective d'un partenariat avec l'Association du Parc naturel régional des marais du Bessin, les décors devaient tous s'inspirer de paysages et photos issus de ce parc. Une sortie a d’ailleurs eu lieu pour en faire la présentation et prendre des photos.

Le travail s'est ensuite déroulé en plusieurs étapes :

  • Présentation du Roman de Renart / Lecture du corpus et choix de l'histoire / Choix des vêtements.
  • Réalisation d'un script par les élèves en vue d'une adaptation BD (découpage du scenario). Rédaction des dialogues.
  • Intervention d'un scénariste et dessinateur de BD (Jérôme Felix) pour présenter le langage de la BD
  • Réalisation du story board à l'aide de leur script
  • Dessin de la planche (assisté de Mr Felix) et encrage.
  • Passage en salle info pour coloriser les planches à l'aide de Gimp.
  • Pour finir, écriture des dialogues dans les bulles prévues à cet effet.

Claire Felix, Sébastien Lemoine et Samuel Deshayes

vendredi 10 avril 2015

Jérôme Félix, un scénariste de BD au collège d'Isigny-sur-Mer

Les 5e du collège d'Isigny-sur-Mer participent à un projet BD depuis le début de l'année scolaire. Ils sont aidés par Jérôme Félix, le scénariste des albums de la série «L'héritage du diable», qui habite à Port-en-Bessin.

Comment avez-vous débuté dans la bande dessinée ?

Avant de faire l'école des Beaux-Arts de Cherbourg et l'école de BD d'Angoulême, je faisais des fanzines tout seul ou avec des copains en les photocopiant. J’allais aussi dans les festivals de BD qui, à l’époque, prêtaient des tables aux dessinateurs amateurs. Et puis, un jour, un éditeur a trouvé mon travail assez intéressant pour le publier. Mais tout ça a pris 15 ans ! Ce qui est difficile, c’est de tenir le coup jusqu’à ce qu’on soit repéré par un éditeur.

À quel âge avez-vous eu la passion de la bande dessinée ?

J’étais en CM1 quand j’ai eu envie de devenir dessinateur de BD. Et je ne sais absolument pas pourquoi. Mais, un jour, j’ai dit à tout le monde que je voulais devenir dessinateur de BD. Puis, vers 13 – 14 ans, mes parents m’ont emmené dans un salon de bandes dessinées près de Paris et j'ai compris que ce métier existait réellement.

Depuis combien de temps travaillez-vous dans la bande dessinée comme scénariste ?

Cela fait environ 15 à 16 ans que je travaille dans la bande dessinée. J’ai commencé comme dessinateur mais je me suis rapidement rendu compte que je préférais inventer les histoires. De plus, je ne dessinais pas assez vite et les éditeurs s’intéressaient plus à mes écrits qu’à mes dessins. La bascule s’est faite en deux ou trois ans. Le dessin ne me manque pas et je trouve intéressant la nécessité de s'adapter aux qualités des dessinateurs.

Pourquoi aimez-vous faire de la bande dessinée ?

Au début, on fait de la BD car on aime bien dessiner. Après, une fois qu’on a la chance de faire des livres, on se rend compte qu’il y a plein de personnes qui vont lire l’histoire qu’on a inventée. J’aime bien savoir qu’on parle à plein de personnes et que l’histoire les a rendue heureux. De plus, comme je raconte rarement des histoires qui se passent dans le même univers, je suis obligé de rencontrer des spécialistes qui sont passionnés. Ainsi, pour une bande dessinée (Le tome 2 de L'héritage du diable) qui se passe au Mont Saint-Michel, j'ai visité les endroits secrets du Mont que les touristes ne peuvent pas voir. Et rien que pour ça, on a envie d’écrire une BD !

Que venez-vous faire dans le collège à Isigny-sur-Mer ?

J’aide les classes de 5e à mettre Le Roman de Renart en bande dessinée. C’est un projet qui permet aux élèves de découvrir ce texte en le situant dans les marais du Bessin, près d’Isigny. Cette activité me permet aussi d’expliquer aux élèves que la BD qu’ils mettent une heure à lire, il faut une année pour la faire. Je me dis qu’après, lorsqu’ils vont lire une BD, ils vont se rendre compte du travail qu’il y a derrière.

Photo_de_l_article_Jerome_Felix.jpg Jérôme Félix et une élève du projet BD

Pierre et Vincent

Lundi 9 mars 2015

Hikaru no go

Résumé : C'est l'histoire d'Hikaru, un garçon qui en fouillant le grenier de son grand-père, trouve une table de go qui contient l'esprit de Saï, un des plus grands joueurs de go de son époque. Cet esprit rejoint Hikaru et lui apprend à jouer au go, et Hikaru tentera de devenir un grand joueur.

Présentation : C'est un manga de Yumi Hotta, dessiné par Takeshi Obata et publié dans le Weekly Shônen Jump entre 1998 et 2003.

Hikaru_no_go.png Source : blog.galsungen.net

Avis : J'ai beaucoup aimé ce manga, qui ne prétend pas révolutionner le genre mais qui a des personnages très attirants car ils ont tous une personnalité très différente. L'histoire n'en fait pas trop mais suffisamment pour que l'on ne veuille pas arrêter de lire. En revanche, l'histoire met du temps à démarrer et ce n'est qu'à partir du 3e ou 4e tome que l'on commence à comprendre vers où va le manga. Le style du manga est très beau, principalement grâce à son illustrateur, Takeshi Obata, connu pour avoir dessiné Bakuman et Death Note.

Tom

Assassination Classroom

Assassination Classroom est un manga de Yusei Matsui. La version française est éditée depuis octobre 2013 par Kana.

Un alien ressemblant à un poulpe qui a détruit une partie de la lune et qui peut se déplacer à mach-20, veut maintenant s'en prendre à la Terre. Il a décidé de laisser un an aux humains avant de détruire la Terre. Pendant ce temps, il devra être le professeur de la classe 3-E du collège de Kunugigaoka. Les élèves vont être formés en tant qu'assassins pour abattre leur professeur.

Assassination_Classroom.png Source : manga-sanctuary.com

Nous avons adoré ce manga car il est drôle, le scénario est génial, les personnages ont tous un caractère différent et les dessins sont très beaux.

Antoine et Noah

Nisekoi

C'est l'histoire d'un garçon qui est le fils d'une grande et puissante « mafia japonaise ».

Un jour, une nouvelle élève débarque dans sa classe, ils se détestent … Le père du héros , chef de la mafia locale va raconter à son fils qu'une guerre va sûrement éclater entre eux et une autre mafia et que le seul moyen d’éviter cette guerre c'est qu'il sorte avec la fille du chef de l'autre gang . Il accepte avant de se rendre compte que sa nouvelle petite amie est la nouvelle élève de sa classe, celle qu'il déteste...

Nisekoi.PNG Source : Google+

J'ai beaucoup aimé ce manga car c'est drôle et l'histoire est super bien trouvée.

Chloë

samedi 29 novembre 2014

Astérix - Le domaine des Dieux

Mercredi 26 novembre est sorti le film d'animation en 3D Astérix - Le domaine des Dieux.

Ce film d'animation a été réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy. Alexandre Astier est le créateur de la série télé « Kameloot ». La durée de son film est de 1h25 avec les voix de Roger Carel, Guillaume Briat, Lorant Deutsch...

Ce film nous raconte cette histoire :

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux  ». Nos amis les Gaulois résisteront-ils à cette « invasion » romaine ?

Cette histoire est tirée de la BD « Le domaine des Dieux » d'Uderzo et Goscinny.

Voici la bande annonce de ce film :

Nous espérons le voir bientôt !

Amélie et Camille

Les Shôjos

Shôjo, terme qui signifie jeune fille en japonais, cible principalement le public féminin.

Les shôjos sont des histoires d'amour où le personnage principal est souvent une fille.

Exemples de shôjos populaires : Vampire knight, Maid-sama, Tokyo mew mew.

Vampire_knight.png Source : site http://le-monde-des-mangas.over-blog.com/

Tokyo_mew_mew.jpg Source : site tokyo-mew-mew.mwik.com

Hamelet Marine et Picot Djulia

Les Shônens

Les mangas ont plusieurs catégories dont les Shônens.

Shônen, en Japonais, signifie jeune garçon car l'auteur cherche principalement à conquérir un public de jeunes garçons. Les principaux Shônen sont : Naruto, One Piece, Bleach et Dragon Ball.

Naruto.png Source : site fr.naruto.wikia.com

One_Piece.png Source : site gamer-network.fr

Carel Tom, Odienne Antoine et Burnel Noah